Le soutien à la formation des professionnels des ESMS et des services intervenant à domicile

Publié le : 06 mars 2019-Mis à jour le : 20 octobre 2021

La CNSA coopère avec les opérateurs de compétences (OPCO) du secteur médico-social afin d’améliorer l’accompagnement des personnes âgées ou handicapées et de renforcer l’attractivité des métiers.

Ces partenariats permettent aux professionnels de suivre des actions de formation qualifiante ou de professionnalisation, selon le cursus traditionnel ou grâce à la validation des acquis de l’expérience.

En 2017, 1 383 parcours de formation qualifiante et 4 386 parcours de formation professionnalisante ont été réalisés pour les professionnels intervenant dans les établissements et services médico-sociaux.
54 765 salariés de l’aide à domicile ont bénéficié d’une formation en 2017, soit 2 185 salariés en formation qualifiante et 52 580 en formation professionnalisante.
En 2018, la CNSA a renouvelé l’ensemble de ses conventions avec les acteurs de la formation professionnelle continue des deux secteurs. Elle entend leur donner de nouvelles orientations en :

  • renforçant la part des formations intersectorielles (médico-social, sanitaire, social, aide à domicile…), avec le développement de la formation à distance ou de toute modalité pédagogique innovante ; les formations mobilisant l’expertise des pairs ou des aidants et les formations adaptées aux besoins des professionnels ultra-marins seront également favorisées ;
  • encourageant l’échange de pratiques entre les acteurs de la formation et les territoires, notamment avec les ARS et les conseils départementaux, pour adapter les formations à l’échelle des besoins régionaux ;
  • élargissant les thématiques des formations professionnalisantes considérées comme prioritaires pour la CNSA.

La CNSA souhaite favoriser la mise en place de formations destinées à répondre aux enjeux d’évolution des compétences des professionnels en lien avec les orientations nationales ou encourageant la prise en compte du savoir des personnes et des aidants, en tenant compte notamment des dynamiques impulsées par la démarche « réponse accompagnée pour tous » dans le champ du handicap.

L’objectif visé est de mieux adapter ces compétences aux besoins des personnes en situation de perte d’autonomie ou de handicap, à l’accompagnement spécifique de certains types de troubles et de handicaps et à de nouvelles méthodes de travail (coopération accrue) et d’échange d’information.

Dans le cadre de ces nouvelles orientations, la CNSA a renouvelé ses conventions avec UNIFORMATION et AGEFOS PME, avec des objectifs variés :
mieux accompagner les petites structures dans l’accès à la formation des professionnels ;

  • favoriser l’attractivité et la valorisation des métiers : soutien, à titre expérimental, à la qualification des demandeurs d’emploi souhaitant s’orienter vers les métiers de l’aide à domicile et à la formation au permis de conduire des salariés du secteur ;
  • sensibiliser les dirigeants et les intervenants aux enjeux de prévention des risques professionnels…

Une première convention a également été signée avec le fonds de la formation des salariés d’entreprises agricoles (FAFSEA) pour permettre aux associations Familles rurales de bénéficier d’un financement additionnel afin de développer les formations et d’améliorer leurs conditions de prise en charge.
Le financement de formations qualifiantes (diplômes d’aides-soignants, de moniteurs éducateurs, d’éducateurs spécialisés, d’infirmiers, d’accompagnants éducatifs et sociaux…) se poursuivra pour répondre aux besoins du secteur, notamment pour les métiers « en tension », et en renforcer l’attractivité. La formation des assistants de soins en gérontologie continuera ; celle des dirigeants sera renforcée conformément aux mesures d’application de la loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement.

Les conventions 2018-2020 avec UNIFAF, l’ANFH et Actalians prévoient le soutien à des actions de qualification. Elles permettent également de financer des formations professionnalisantes thématiques pour accompagner l’évolution des compétences des professionnels en fonction de :

  • l’évolution des besoins des personnes, notamment quand ils sont liés à certaines déficiences ou pathologies ;
  • modalités d’intervention à développer en réponse à ces besoins, dans un cadre plus ouvert et plus centré sur la personne et son parcours individuel ;
  • la transformation de l’offre médico-sociale : soutien à la logique de parcours de vie et de soins coordonné dans le cadre notamment de la démarche « réponse accompagnée pour tous ».

Ces partenariats permettront notamment de proposer des formations croisées et s’appuieront sur la mobilisation de modalités pédagogiques innovantes telles que des formations in situ ou en e-learning, ou le recours à des témoignages d’usagers. Une attention particulière sera portée au développement d’actions ciblées permettant de répondre aux besoins spécifiques des professionnels exerçant en outre-mer.

Zoom sur les formations d’assistants de soins en gérontologie

Dans le cadre de ces partenariats, les aides-soignants et les aides médico-psychologiques qui le souhaitent peuvent suivre une formation d’assistant de soins en gérontologie. Ils bénéficient de 140 heures pour apprendre à mieux accompagner les personnes âgées malades d’Alzheimer hébergées en établissement (unités d’hébergement renforcé, pôles d’activités et de soins adaptés) ou suivies par des services de soins infirmiers à domicile (SSIAD) spécialisés.
Entre 2016 et 2017, plus de 1 200 professionnels ont suivi un parcours de formation d’assistant de soins en gérontologie. Ces parcours ont été financés par tous les OPCO du secteur et le CNFPT, avec le soutien de la CNSA.

 

Retour en haut